Laos : changements climatiques et développement durable

En janvier Valéry Gond a participé à la journée dédiée aux changements climatiques et développement durable, l’exemple du Laos au ‘Rendez-vous de Vientiane : Le Laos, porte de l’ASEAN’ (https://www.rdv2v.com/index.php). Cette table ronde regroupait aussi Stéphane Gompertz (un des organisateurs de la COP-21), Matthieu Bommier (AFD) et les représentants des Ministères Laotiens. Valéry Gond a profité de cette réunion au Laos pour rejoindre l’équipe du projet EFICAS (Jean-Christophe Castella et Pascal Lienhard - AÏDA) sur le terrain dans le cadre du DP CANSEA.

L’équipe a rejoint Phonsavan (province de Xieng Khuang) en avion avant de prendre la route pour la province de Hua Phan, jusqu’à Naphiang puis Houaymoun, les deux villages où des réunions étaient prévues avec les agriculteurs. Ces réunions étaient dédiées à dresser le bilan agricole de l’année 2016 et organiser les campagnes de 2017 dans le cadre du projet EFICAS. Valéry Gond a profité d’être sur le terrain pour évaluer l’état des forêts de ces deux villages, afin d’évaluer si ceux-ci pouvaient représenter des sites d’étude dans le cadre du déroulement de la thèse de Clément Bourgoin sur l’estimation de la dégradation forestière (boursier CIRAD-CIAT). Plusieurs types forestiers (de conservation, de protection, de production ainsi que différents types de jachères) ont été parcourus pour tester différents capteurs (surface terrière, surface foliaire et éléments du paysage). À partir d’un protocole de mesure testé en Guyane en 2004, des photo-hémisphériques et des mesures d’interception lumineuse ont été réalisées. L’objectif était de trouver le protocole le plus opérationnel possible dans des conditions difficiles afin de pouvoir répéter ces mesures systématiquement pour caractériser le couvert forestier dégradé. Un ensemble de 21 points de mesure ont été assurés dans des conditions d’éclairement différent et dans les types forestiers identifiés. La base de données va être analysées pour évaluer quels instruments seront les plus adaptés aux objectifs de la thèse, et quels sont ceux qui sont le plus opérationnels sur le terrain pour Clément Bourgoin. La mission avait aussi pour but de comprendre les processus de dégradation forestière dans la région, et aussi de rencontrer les collègues du DP CANSEA et du projet EFICAS puisqu'il est envisagé de travailler ensemble dans le cadre de cette thèse.

Publiée : 02/02/2017

Cookies de suivi acceptés