Modélisation et prédiction de la déforestation en zone tropicale

24 avril 2017

Salle D209 (Baillarguet, 2ème étage) : 14h00 - 15h30

Ghislain Vieilledent présentera les travaux qu'il mène au JRC sur la modélisation de la déforestation.

L'établissement de scénarios de déforestation en zone tropicale est utile pour anticiper l'avenir et orienter les politiques publiques autour des questions de développement et de conservation. Les scénarios permettent notamment d'identifier les zones à risque de perte de biodiversité et d'estimer les émissions potentielles de CO2 dans le futur. Plusieurs scénarios peuvent être envisagés, le plus intéressant étant sans doute celui auquel on peut s'attendre en l'absence de changement majeur. Au cours de ce Lundi forestier, nous présenterons une approche permettant de modéliser et de prédire l'intensité de la déforestation (en ha/an) pour l'ensemble des pays africains en prenant en compte le couvert forestier existant (en ha) et la taille de la population (en nombre d'habitants). Trois jeux de données seront comparés pour la modélisation (FAO, JRC et GFW). Nous montrerons que malgré les variations annuelles des taux de déforestation (associables aux marchés et aux politiques), la tendance sur le long terme est forte et qu'un simple modèle permet de reproduire fidèlement l'évolution du couvert forestier de 1990 à 2015 pour la plupart des pays africains. Dans un deuxième temps, nous présenterons une approche et un nouvel outil statistique et informatique (package Python deforestprob: https://github.com/ghislainv/deforestprob) permettant d'estimer rapidement la probabilité spatiale de déforestation à grandes échelles (nationales ou continentales) avec une résolution fine (~30m) et de prédire quelles seront les zones à risques de déforestation et les zones refuge de la biodiversité dans le futur.

Nous montrerons enfin comment ces deux approches sur l'intensité et la localisation de la déforestation peuvent être combinées pour prédire l'évolution future du couvert forestier dans les pays tropicaux et fournir ainsi des scénarios de déforestation, utiles pour le GIECC, la mise en place du mécanisme REDD+ et l'IPBES par exemple.

Illustration: Probabilité de déforestation pour les forêts du Cameroun. Couvert forestier: source Hansen et al. 2013, couvert arboré > 50%, année 2010. La probabilité de déforestation est faible (vert) dans les zones reculées et au sein des aires protégées et forte (rouge) autour des grosses villes comme Douala ou Yaoundé ainsi qu'à proximité des routes (réseau routier apparaissant en rouge au sud de la carte).

Cookies de suivi acceptés