Dynamiques de services écosystémiques dans un contexte de changement global au Pérou

Comment les actions humaines sur les écosystèmes affectent-elles le flux des services fournis par ces écosystèmes et leur contribution au bien-être humain ?

Date de début du projet :

01/01/2015

Date de fin du projet :

31/12/2018

Objectifs

Le projet analyse les dynamiques de services écosystémiques dans des mosaïques paysagères présentant différents niveaux de couvert arboré au Pérou dans un contexte de changement global, leurs moteurs et conséquences pour les bénéficiaires des services à différentes échelles.

Localisation

Pérou, région Apurimac et d’autres à venir

Description

Comme les modifications humaines des écosystèmes affectent les services écosystémiques, des interventions politiques ou de gestion peuvent être conçues pour améliorer les flux de services et leur contribution au bien-être humain. Cependant un défi réside dans la gestion de services multiples dans un paysage, étant donné que des compromis se produisent souvent entre services dans l'espace et le temps. Par exemple l’expansion agricole sur des terres préalablement forestières contribue à augmenter un service d’approvisionnement (la production alimentaire) mais peut réduire d’autres services d’approvisionnement (la production de bois), de régulation (la protection des sols, la réduction du changement climatique par la séquestration de carbone ou la régulation de l’eau) et culturels (la fourniture d’espaces pour des activités récréatives et l’écotourisme ou des valeurs patrimoniales). Ces services bénéficient à différents acteurs, par exemple l’agriculteur (pour la production agricole), l’usager de l’eau ou l’habitant du bassin versant en aval  (pour la régulation hydrologique) ou n’importe quel habitant de la planète (pour la réduction du changement climatique).

A cause de ces compromis entre services qui bénéficient à différents acteurs, l’évolution d’un paysage crée des gagnants et des perdants, par exemple entre le local et le global, maintenant et le futur, ou entre différents groupes socio-économiques. Ces évolutions représentent donc des enjeux de redistribution et de pouvoir, au sein des populations rurales, entre les populations rurales et urbaines, entre le local, le national et le global où se prennent des décisions qui remodèlent les droits d’accès et d’usage des ressources naturelles et donc les mosaïques paysagères et les services écosystémiques qu’elles délivrent. La prise en compte de ces différents éléments représente une avancée dans le domaine des services écosystémiques

Pour le cas du changement climatique, des instruments comme la REDD+ créent une demande pour le service global de séquestration du carbone. Des projets ou plans d’adaptation au  changement climatique créent une demande pour des services locaux ou méso (échelle nationale et régionale) qui contribuent à réduire la vulnérabilité, comme les services de régulation hydrologique dans un contexte de crues ou sècheresses. Ces évolutions génèrent des compromis entre services (par exemple la séquestration du carbone peut s’accroitre au détriment de la production agricole ou de la régulation hydrologique).

Dans ce projet, l'évaluation des services écosystémiques est abordée à partir d'une approche interdisciplinaire mobilisant plusieurs outils de modélisation - souvent spatialement explicites - pour quantifier les services et une démarche participative avec des ateliers et des entretiens avec les acteurs.

Partenaires

CIFOR, Peru http://www.cifor.org

Programa Bosques Andinos, Peru, http://www.bosquesandinos.org/

Comisión Ambiental Regional de Apúrimac, Peru  http://regionapurimac.gob.pe/grn/category/car-comision-ambiental-regional/

Cookies de suivi acceptés