De la forêt en Ethiopie !

Depuis 2015, l’unité de recherche Forêts et Sociétés s’implique sur les enjeux forestiers de l’Ethiopie, pays qui est rarement perçu comme forestier. Manuel Boissière, ethnobotaniste, est en poste à Addis Ababa, où il travaille en collaboration avec le Cifor "Center for International Forestry Research".

La présence de l’unité, et du CIRAD en général, en Ethiopie est d'une importance majeure car si les forêts naturelles ne représentent plus que 4% du territoire (essentiellement dans le Sud et l'Ouest), le pays affiche une volonté de réhabiliter les terres dégradées, étendre le couvert forestier, limiter l'emprise du secteur agricole, encore largement dominé par une agriculture extensive, et se placer en pays pilote de la séquestration de carbone, en basant son économie sur un programme résilient aux changements climatiques et neutre en carbone à l'horizon 2030. Ainsi, l’Ethiopie s’est engagé à restaurer 22 millions d’ha de forêts d’ici 2025, ce qui représente un enjeu environnemental, social et économique majeur auquel l’unité Forêts et Sociétés, avec ses partenaires, compte contribuer de façon significative.

Pour en savoir plus :

Publiée : 15/06/2017

Cookies de suivi acceptés