Forêts secondaires en Chine : une richesse spécifique très proche de celle des forêts primaires proches

Une méta-analyse révèle qu'en Chine, les forêts secondaires recouvrent plus de 85 % des espèces ligneuses présentes dan les forêts secondaires. Claude Garcia (UPR Forêts et Sociétés) est l'un des coauteurs de la publication de ces résultats dans la revue Scientific Reports du groupe Nature.

Il est souvent exprimé une certaine inquiétude à l'égard de la diversité végétale des forêts secondaires chinoises. Une inconnue portait encore récemment sur le niveau de rétablissement de la diversité biologique suite à la suite de perturbations anthropiques. Les auteurs de l'article présentent une méta-analyse du recouvrement de la richesse en espèces ligneuses au sein des forêts secondaires de Chine, avec comme référence des forêts primaires proches . Au total, 125 paires de données sur les forêts secondaires-primaires, tirées de 55 publications, ont été ainsi identifiées dans l'ensemble du pays. Nous avons analysé les données par région, mais aussi l'historique d'exploitation forestière, afin d'en connaître l'influence sur le recouvrement de la richesse spécifique dans chacune des forêts secondaires retenues. Les résultats de l'étude indiquent que la richesse des plantes ligneuses des forêts secondaires de Chine était proche de celle de la forêt primaire alors prise pour référence, le ratio de recouvrement étant de 85 à 103 %. Des ratios de récupération encore plus élevés ont été observés dans le centre, le nord-est et le sud-ouest du pays, mais des ratios inférieurs ont été observés dans l'est, le sud et le nord-ouest. En Chine centrale, le recouvrement s'est révélé souvent complet.  La prise en considération de l'historique d'exploitation permet de montrer que les ratios de recouvrement présentent deux pics : l'un correspondant à la classe 21-40 ans après la coupe, et l'autre à la classe 61-80 ans. L'étude fournit ainsi des modèles de récupération de recouvrement des essences ligneuses dans les forêts secondaires en Chine. De tels modèles représentent des informations précieuses pour la gestion durable des ressources forestières secondaires.

Accès à l'article

Publiée : 27/09/2017

Cookies de suivi acceptés