Les jeux comme outils de résolution de conflits dans le domaine de la conservation

Pour résoudre des conflits relevant de la conservation de milieux naturels ou d'espèces menacées, les jeux peuvent contribuer à aborder la complexité des situations, tout en investissant les limites de la recherche et l'implication de contraintes d'ordre éthique. Une synthèse vient d'en être apportée dans la revue Trends in Ecology and Evolution, cosignée par Claude Garcia (UPR Forêts et Sociétés).

Les conflits de conservation représentent des problèmes complexes à plusieurs niveaux qu'il est difficile d'étudier. Nous explorons l'utilité des approches théoriques, expérimentales et constructivistes des jeux pour aider à comprendre et à gérer ces défis. Nous montrons comment ces approches peuvent aider à développer la théorie, à comprendre les modèles dans les conflits et à mettre en évidence des solutions de gestion potentiellement efficaces. Le choix de l'approche devrait être guidé par la question de recherche et par la question de savoir si l'accent est mis sur la vérification d'hypothèses, la prédiction du comportement ou la participation des intervenants. Les jeux offrent une occasion passionnante d'aider à démêler la complexité des conflits, tandis que les chercheurs doivent être conscients des limites et des contraintes éthiques. Compte tenu des opportunités, ce domaine bénéficiera d'investissements et d'un développement plus importants.

Pour accéder à l'ensemble de l'article : ici.

Publiée : 19/06/2018

Cookies de suivi acceptés