Une classification phylogénétique des forêts tropicales du monde

Une classification phylogénétique des forêts tropicales vient d'être réalisée par une large équipe internationale, au sein de laquelle figure Yves Laumonier, de l'UPR Forêt et Sociétés. Les connaissances sur les affinités biogéographiques des forêts tropicales du monde permettent de mieux comprendre les différences régionales dans la structure, la diversité, la composition et la dynamique des forêts. Une telle compréhension permet d'anticiper les réponses propres à chaque région aux changements environnementaux mondiaux.

Les phylogénies modernes, combinées à une large couverture des données d'inventaire des espèces, permettent maintenant d'entreprendre des analyses biogéographiques globales qui tiennent compte de la distance évolutive des espèces. Une classification des forêts tropicales du monde a ainsi été entreprise sur la base de leur similarité phylogénétique. Cinq régions floristiques principales ont été identifiées : (i) Indo-Pacifique, (ii) Subtropicale, (iii) Africaine, (iv) Américaine, et (v) Forêts sèches. Ces résultats mettent en question la division traditionnelle des forêts néo- et paléotropiques, et séparent plutôt la combinaison des forêts américaines et africaines d'avec leurs homologues indo-pacifiques. Une région forestière sèche mondiale apparaît, avec des représentants en Amérique, en Afrique, à Madagascar et en Inde. De plus, une région forestière subtropicale de l'hémisphère nord est identifiée avec des représentants en Asie et en Amérique, ce qui conforte le lien pressenti entre les forêts asiatiques et américaines de l'hémisphère nord.

Lien d'accès à la publication de cette étude dans la revue PNAS.

Publiée : 27/02/2018

Cookies de suivi acceptés