Promouvoir une pensée critique pour retrouver les voies d'une recherche académique saine et sereine

L'Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (ETH Zurich) initie une démarche de réflexion critique à l'égard de l'emballement et de la dégradation de nos pratiques de recherche. Il s'agit, en somme, d'éviter le syndrome de la Reine rouge que moque Lewis Carroll : courir pour, au bout du compte, ne faire que du sur place. Un article publié dans Diplomatic Courrier en présente les fondements. Claude Garcia (UPR Forêts et Sociétés) en est l'un des signataires.

Il semble que les règles de la Reine Rouge d'Alice au pays des merveilles s'appliquent aussi à la communauté académique. En tant qu'étudiants, nous essayons de collecter des crédits aussi efficacement que possible et de remplir nos CV avec des expériences extrascolaires. En tant que chercheurs, toujours préoccupés par notre facteur d'impact, nous devons publier et réviser plus rapidement que ne le font nos collègues. Bref, il faut tout ce que vous pouvez faire pour rester au même endroit. Nous semblons prêts à payer le prix de la course aussi vite que possible, de l'hyper-concurrence - un état qui présente une forte incitation à contourner les procédures - pour obtenir des résultats plus rapides. L'effet secondaire malheureux est insidieux. Même de bonne foi, la course à pied peut inciter les universitaires à prendre des raccourcis cognitifs, à s'orienter vers les explications les plus évidentes et à laisser les limites de leur compréhension incontestées. Penser de façon critique exige du temps et de l'énergie - une étape qui pourrait être abandonnée sous une pression accrue. Dans l'exécution de la science, les raccourcis peuvent être dangereux.
L'ETH Zurich - L'Ecole polytechnique fédérale de Zurich - a lancé une initiative de réflexion critique dont l'objectif est d'encourager "l'échange interdisciplinaire, la pensée critique et l'activité autonome", ainsi que de promouvoir "la capacité (....) à discerner entre différentes positions, points de vue, politiques et perspectives, à les examiner de manière critique (et autocritique) et à déterminer les lignes d'action appropriées".

Pour accéder à l'ensemble de l'article : ici.

Publiée : 05/06/2018

Cookies de suivi acceptés