Un ouvrage sur les paiements pour services environnementaux en Amérique latine

Ce livre a été coordonné par Driss Ezzine de Blas (UPR Forêts et Sociétés), Jean-François Le Coq et Alejandro Guevara Sanginés. Il est édité par l'Université Ibéro-américaine (Universidad Iberoamericana).

Les notions de services environnementaux et services écosystémiques ont été mobilisées de façon significative au cours des quinze dernières années. Parmi les différents instruments appliqués à ces concepts, les paiements pour services environnementaux (PSE) sont les plus répandus dans le monde, en particulier en Amérique Latine où leur développement a bénéficié d’un fort soutien politique. Ainsi, par sa diversité écologique et socio-politique, et pour son rôle prioritaire dans les politiques environnementales, l’Amérique Latine constitue une fenêtre privilégiée pour comprendre les impacts sociaux, institutionnels et environnementaux des PSE à l’échelle régionale.

Avec comme objectif principal de dégager de cette riche expérience régionale des leçons qui puissent servir à améliorer l’équité, l’efficacité et l’efficience des PSE pour la conservation des écosystèmes à long terme, cet ouvrage propose une analyse originale des différents contextes nationaux de l’Amérique Latine. L’ouvrage propose ainsi une analyse rétrospective des dynamiques institutionnelles à l’origine de leur émergence, ainsi que de leurs impacts socio-économiques et environnementaux. Les auteurs proposent aussi, dans chaque chapitre, une réflexion sur les tendances actuelles et futures de ces instruments de compensation pour des services environnementaux. Vont-ils perdurer dans le temps ? Quelles transitions ou transformations, en termes de politiques publiques et d’action privée, apparaissent le plus envisageables ?

Ces questions sont abordées selon quatre parties. Une première partie analyse les contextes nationaux consolidés où des politiques de PSE sont en place depuis plus de 10 ans ; c’est le cas du Mexique, du Costa Rica et de l’Equateur. Une seconde partie présente les expériences en cours de consolidation, dont, en particulier, le Brésil, la Colombie et le Pérou. Une troisième partie analyse des contextes nationaux où différents projets locaux ont été mis en place sans une politique nationale intégratrice – Nicaragua et Guatemala. Enfin, une quatrième partie, transversale, propose deux réflexions pour clore l’ouvrage : une première analyse discute quelle est la part du marché dans différents PSE en Amérique Latine ; le dernier chapitre aborde le rôle des secteurs publics et privés dans la mise en place des PSE, et analyse comment l’expérience Latino-Américaine se situe par rapport au contexte global.

Publiée : 26/12/2017

Cookies de suivi acceptés