Quel futur pour les forêts de production en Amazonie ? A la recherche de compromis entre services écosystémiques (bois d’œuvre, carbone, biodiversité). Par Camille Piponiot.

30 octobre 2017

Salle D209 (Baillarguet, bâtiment D, 2ème étage) : 14h00 - 15h00

Présentation de travaux de thèse de Camille Piponiot.

Stages & Thèses

Dans le cadre de la rubrique « Stages & Thèses », une animation scientifique de l’UPR Forêts et Sociétés aura lieu en salle D209 (Baillarguet, bâtiment D, 2ème étage) le lundi 30 octobre de 14h00 à 15h00.

Titre : Quel futur pour les forêts de production en Amazonie ? A la recherche de compromis entre services écosystémiques (bois d’œuvre, carbone, biodiversité).

Intervenante : Camille Piponiot

Affiliation : Doctorante (Université de Guyane), encadrée par Bruno Hérault et Plinio Sist.

Résumé : En Amazonie, l’exploitation sélective affecte chaque année entre 1 et 2 millions d’ha. Or les enjeux autour de ces forêts sont énormes : elles doivent d’une part alimenter le commerce du bois tropical mais leur rôle dans le stockage de carbone et dans la préservation de la biodiversité est de plus en plus reconnu. Dans le cadre de TmFO (http://www.tmfo.org/ ), réseau rassemblant plus de 200 parcelles de suivi de la dynamique forestière après exploitation en Amazonie,  l’effet de l’exploitation a été caractérisé en termes de stockage de carbone, de production de bois d’œuvre et (bientôt) de biodiversité.  Ces résultats permettront ensuite de développer une analyse comparative de scénarios prospectifs où les compromis entre services écosystémiques (bois d’œuvre, biodiversité et carbone) seront identifiés par des techniques d’optimisation multicritère.

Contact : Camille PIPONIOT-LAROCHE <camille.piponiot-laroche@cirad.fr >

Cookies de suivi acceptés